L’usurpation d’identité ‘réelle’

L’usurpation d’identité recouvre de nombreux phénomènes plus ou moins graves pour la victime, de la récupération de l’identité d’une personne décédée à la très médiatisée usurpation d’identité en ligne. On parle d’usurpation d’identité ‘réelle’ quand une personne arrive à se faire passer pour une autre vis à vis de services de contrôles d’administration ou d’entreprises, notamment en falsifiant des documents d’identité.

Quels buts et quelles conséquences ?

Si on s’en tient à l’usurpation classique d’identité, c’est à dire le cas où une personne arrive à se faire passer pour une autre de manière ‘officielle’, vis à vis d’organismes, d’entreprises ou de tiers, le but est majoritairement de réaliser des actions frauduleuses commerciales ou financières. Typiquement le fraudeur ouvrira un compte en banque et pourra réaliser des emprunts qu’il ne remboursera pas ou acheter des biens qu’il ne paiera pas. Il y a aussi des cas de montages d’escroqueries plus élaborés, ou l’identité dérobée sert pour créer des entreprise frauduleuses.

Les conséquences sont bien entendue multiples et toutes négatives : interdiction bancaire, demandes de remboursements de dettes voire procès dans le pire des cas.

Comment se fait on  voler son identité ?

Le plus classique est le vol ou la perte de documents officiels, principalement le passeport ou la carte d’identité, mais aussi tout autre document de type permis de conduire ou autres qui donnent au fraudeur suffisamment d’informations.  Si le voleur est en possession de documents d’identité il lui devient facile de se substituer à sa victime  surtout si celle ci ne prend pas de mesures. Attention il est facile aussi de voler l’identité de quelqu’un avec quelques information, en effet celles ci peuvent servir à demander un extrait d’état civil qui sera la première étape du fraudeur, pour se faire établir des documents officiels associés à sa propre adresse et sa photo.

Il faut aussi remarquer que de plus en plus nous laissons, de bonne foi, des informations sur notre identité, date et lieu de naissance, sur des sites Internet et il devient commun d’envoyer une copie de sa carte d’identité par mail ou de la stocker sur un smartphone ou un PC. Lors du vol d’un de ces dispositif la récupération frauduleuse de ces données n’est pas le premier problème auquel on pense.